Confiture de fraises bio à l’agar-agar

Voici encore une recette avec des fraises, j’avoue j’en fais une vraie cure avant que la saison se termine. J’ai la chance de pouvoir manger des fraises bio qui poussent prés de chez moi, alors j’en profite un maximum. Je vous propose ici une recette de confiture de fraises bio à l’agar-agar.

confiture de fraises bio à l'agar agar

L’Agar- agar est un gélifiant naturel issu d’une algue rouge. Son utilisation est très intéressante puisqu’elle permet de réaliser des confitures moins sucrées sans qu’elles soient trop liquides. En effet le problème avec les fraises c’est qu’elles rejettent beaucoup d’eau, du coup on a tendance à ajouter beaucoup de sucre et à laisser cuire longtemps. Je ne sais pas vous mais moi je n’aime pas les confitures trop sucrées je trouve que le goût du sucre masque celui des fruits. Cette recette de confiture de fraises bio à l’agar-agar a un délicieux goût de fraise, et un parfum envoûtant.

Pour la confiture de fraises je vous conseille les fraises Ciflorettes, les Guariguettes ou les maras des bois. Ces variétés ont une chaire juteuse et fondante, elles sont très sucrées et ont une jolie couleur rouge vermillon.

confiture de fraises bio agar agar (1)

Un petit mot sur les fraises importées d’Espagne, elles parcourent des kilomètres en camion. Les producteurs utilisent des pesticides reconnus dangereux et interdits en Europe. De plus les cultures s’étendent sur des kilomètres empiétant ainsi sur le parc naturel national de Donana (Andalousie) mettant ainsi en péril les oiseaux migrateurs et les lynx. Ils exploitent des travailleurs sans papiers sous-payés, hébergés  dans des conditions précaires. Pour produire à grande échelle presque toute l’année, ils utilisent des plastiques lors de la saison froide qui sont ensuite brûlés ou abandonnés dans la nature. Ils font appel à des méthodes intensives désastreuses pour l’environnement. Notre seul moyen d’action pour limiter ce désastre et de ne pas consommer ces fraises. Alors servez-vous de votre carte bleue pour de vrais achats et soutenez les producteurs français et locaux ;)*

confiture de fraises à l'agar agar
confiture de fraises bio à l'agar agar
Pour réaliser 3 à 4 pots de  325 ml de confiture de fraises bio à l’agar-agar il vous faut :
  • 800 g de fraises bio.
  • 450 g de sucre de canne.
  • 1 cuillère à café d’agar-agar.
La recette :

Dans une bassine à confiture ou une casserole versez les fraises et le sucre, et portez à ébullition en remuant pendant 20 minutes.

Au bout de ce temps écumez et ajoutez l’agar-agar en pluie. Remuez et laissez cuire à ébullition pendant 1 à 2 minutes.

Pour savoir si la confiture est assez cuite, vous pouvez faire le test de l’assiette. Sur un assiette que vous aurez placé au congélateur avant,  déposez une goutte de confiture et inclinez l’assiette. si la confiture fige rapidement c’est qu’elle est prête. Si vous utilisez un thermomètre faites cuire la confiture jusqu’à ce qu’il indique 105°C.

Mettez aussitôt en pots propres et stérilisés. Une petite astuce pour stériliser vos pots vous pouvez les mettre au four 15 minutes à 140 °C. Versez-y ensuite  la confiture bien chaude quand ils sont encore chauds.

Et voici une délicieuse confiture de fraises bio à l’Agar-agar prête à être dégustée.

Entreposez dans un endroit frais à l’abri de la lumière et conservez là jusqu’à 3 mois. A la maison elle est dégustée avant ;).  Cependant je doute qu’elle se conserve plus longtemps car elle contient peu de sucre.

Régalez-vous 😉

confiture de fraises bio à l'agar-agar

Lessive « fait maison » pour laver le linge sans polluer

Après avoir réaliser le savon pour laver la vaisselle  je vous propose la recette de la lessive « fait maison » pour laver le linge sans polluer.

Jusqu’à aujourd’hui je ne me préoccupais pas de savoir ce que devenait tout ce que je déversait dans mon évier. Tout les produits partaient dans les gros tuyaux pour finir dans les égouts et c’est tout. Lorsque j’ai commencé à décrypter les listes INCI quelques neurones se sont mis à s’allumer  (mieux vaut tard que jamais ;)). Je me suis alors intéressée à mes égouts. Oui je sais c’est pas très glamour mais bon ça fait parti de la vie 😉

D’ailleurs si ça ne vous intéresse pas vous pouvez passer votre chemin. En effet le réel intérêt de réaliser ses produits d’entretien fait maison est celui de ne pas polluer.  Et donc de se préoccuper de ce que nous déversons dans nos égouts. J’avoue aussi que pour des raisons économiques ça peut valoir le coup. Tant mieux si on peut joindre l’utile à l’agréable profitons en 😉

lessive "fait maison"

Revenons en à mes égouts, une fois passée par là l’eau file jusqu’à une station d’épuration. C’est le lieu où arrivent mes eaux usées qui proviennent de ma salle de bain, de ma cuisine et de mes toilettes. La station d’épuration permet de « nettoyer » l’eau avant de la rejeter dans les rivières. En effet les rivières peuvent absorber une partie de nos rejets polluants. Mais à trop fortes doses, elles peuvent mourir par intoxication ou asphyxie et devenir des égouts à ciel ouvert.

D’ailleurs plusieurs études ont montré la présence de phosphates qui sont des substances présentes dans les détergents. Ceux-ci se transforment en phosphore qui augmente la production d’algues et de plantes aquatiques qui asphyxient le milieu aquatique. On estime que se sont les rejets domestiques qui contribuent le plus à la pollution par les phosphates. On trouve aussi des tensioactifs se sont ces fameux agents lavants utilisés dans les détergents comme le liquide vaisselle, le gel douche.

Finalement, tout est bien qui finit bien,  tout ce que je déverse dans mon évier devient de l’eau usée. Celle-ci est traitée dans une station d’épuration, donc a priori dépolluée. Puis elle  est ensuite rejetée dans les rivières. Donc je peux dormir sur mes deux oreilles. Sauf que la réalité et bien différente, traiter l’eau implique un coût et génère de l’énergie donc de la pollution. De plus elle n’élimine pas complètement la pollution de l’eau et produit des boues qu’il faut ensuite recycler si c’est possible ou bien éliminer.

lessive fait maison
Tous ces produits sont biodégradables !

Si vous voulez approfondir le sujet voici quelques liens intéressants : site du ministère de environnementexpédition septième continent. Et un livre des éditions terre vivante : j’économise l’eau à la maison.

Face à ce constat il fallait que j’agisse autrement et que je change mes habitudes. C’est pour cela que je réalise tous mes produits d’entretien à base de produits biodégradables ( savon de Marseille, savon d’Alep, bicarbonate de soude, vinaigre blanc…). Vous allez penser, comme elle est mignonne si elle croit qu’elle va pouvoir y changer quelque chose avec ces produits biodégradables ! Effectivement ce n’est pas grâce à mes petits gestes écolos que les rivières et les océans seront moins pollués. Cependant c’est une façon de faire ma part (la légende du Colibri ). Et de transmettre à mes enfants qu’il est important d’avoir un regard bienveillant sur la planète.

Pour réaliser la lessive « fait maison » il vous faut pour un flacon d’environ 1,5 litre :

  • 1 flacon ou une bouteille que vous aurez récupéré.
  • 40 g de paillettes de savon de Marseille.
  • 1 litre ou 1,5 litre d’eau suivant le savon utilisé.
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude ou 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc.
  • 15 gouttes d’huile essentielle de votre choix : lavande, citron, mandarine… (facultatif). Attention renseignez vous avant de choisir vos huiles essentielles elle sont à  manipuler avec précaution.

Après une remarque très intéressante d’une de mes fidèle lectrice (voir plus bas dans les commentaires), j’ai modifié ma recette. En effet au départ je préconisais de mélanger du vinaigre blanc et du bicarbonate mais il semblerait que ce soit inutile. Voici le lien si vous voulez en savoir un peu plus . Je  vous laisse donc  tester l’un ou l’autre dans votre préparation. Sachant que le vinaigre blanc est un excellent adoucissant et un  détartrant. Le bicarbonate de soude lui est un super détachant et neutralise les mauvaises odeurs.

La recette

Dans une bassine versez les paillettes de savon de Marseille, le bicarbonate de soude  ou le vinaigre blanc.

Ajoutez l’eau bouillante et mélanger. Laissez refroidir.

Vous pouvez ajouter de l’eau si le mélange vous semble trop épais en effet en refroidissant la préparation va se solidifier.

Mixez le tout, ajoutez vos huiles essentielles et versez dans votre flacon.

Avis et conseils :

Selon  le savon que vous utiliserez les proportions d’eau seront différentes. Par exemple, si vous râpez un savon de Marseille ( le cube vert) il vous en faudra environ 125 g pour 1 litre d’eau pour avoir une préparation assez homogène.

Je verse l’équivalent d’un petit verre à moutarde dans le compartiment destiné à la lessive. Je lave mon linge avec cette lessive depuis quelques mois et je dois dire qu’elle fait son boulot. Il faut tout de même détacher les taches des vêtements avant de les passer en machine. Dixit une maman qui en a assez de frotter les taches des vêtements de ces adorables bambins … 🙁

Par contre niveau odeur, nous sommes très loin des faux parfums chimiques des lessives industrielles. D’ailleurs ceux-ci sont très néfastes pour les personnes ayant des allergies cutanées (eczéma, psoriasis…). Une fois le tambour de la machine à laver ouvert, vous sentirez une légère odeur d’huile essentielle qui s’estompera durant le séchage du linge. A vous de voir si pour vous c’est vraiment nécessaire.

Bonne préparation 😉

Bavarois aux fraises

La saison des fraises est déjà presque terminée alors on en profite jusqu’au bout. En effet nous avons été bien patients pendant tout l’hiver et l’automne alors maintenant on se fait plaisir avec la réalisation d’un délicieux bavarois aux fraises.

bavarois aux fraises

Malheureusement des études ont montré que les fraises feraient parti des fruits les plus imprégnés de pesticides. Il est donc préférable de choisir des fraises de qualité, bien sûr les meilleures sont les fraises bio mais celles-ci sont parfois très onéreuses. Cependant, vous pouvez limiter les dégâts en consommant des fraises françaises estampillées « fraises de nos terroirs », « fraises du Périgord », « fraises de Plougastel » ou les fraises à l’indication géographique protégée (IGP). Vous aurez la garantie qu’elles sont issues d’agriculture raisonnée et de bonne qualité gustative.

Pour réaliser un bavarois aux fraises pour 8 personnes, pour un cercle de 20 cm il vous faut:

Pour la génoise:

  • 50 g de farine.
  • 20 g de poudre d’amande.
  • 70 g de sucre.
  • 2 œufs.

Pour le bavarois:

  • 500 g de fraises françaises 😉
  • 170 g de sucre.
  • 4 g d’agar agar ou 6 feuilles de gélatines.
  • 40 cl de crème liquide 30% de matière grasse.

Pour le nappage:

  • 200 g de fraise.
  • 30 g de sucre.
  •  2 g d’Agar agar ou 1 feuille de gélatine.
La recette:
Préparation de la génoise :

Préchauffez le four T 180°C.

Séparez les blancs des jaunes.

Dans un saladier battre les jaunes d’œufs avec le sucre. Ajoutez la poudre d’amande et la farine tamisée.

Dans un récipient battre les jaunes en neige ferme. Ajoutez-les à la préparation précédente. Commencez par mélanger une cuillère de blanc d’œufs pour détendre la pâte puis mélangez tout à la spatule délicatement pour ne pas casser les blancs.

Versez dans un moule et enfournez pour 10 minutes. Je vous donne une petite astuce pour savoir si votre génoise est cuite. Lorsque vous appuyez votre doigt dessus, la trace doit rapidement disparaître. Si la marque de votre doigt reste c’est qu’elle n’est pas encore cuite, remettez la génoise à cuire.  Quand elle est cuite, démoulez-la et laissez-la refroidir sur une grille.

Préparation du bavarois :

bavarois aux fraisesbavarois aux fraises

Gardez quelques fraises de coté (une dizaine) pour les disposer dans votre moule.

Dans  une casserole mixez le reste de fraises et le sucre et portez à ébullition sur feu doux. Si vous utilisez de la gélatine mettez les feuilles à tremper dans un bol rempli d’eau, réservez.

Lorsque le mélange commence à bouillir, essorez les feuilles de gélatine et ajoutez-les à la préparation, mélangez bien. Si vous avez opté pour l’Agar-agar ajoutez-le à la préparation et remuez bien pendant 2, 3 minutes.

Ôtez la casserole du feu et laissez refroidir.

Montez la crème en chantilly. Placez le saladier, les fouets et la crème 30 minutes au réfrigérateur ou 15 minutes au congélateur. Versez la crème dans le saladier et fouettez au fouet électrique jusqu’à obtenir une crème chantilly.

Ajoutez la crème au coulis. Commencez par mélanger à la spatule une cuillère de crème au coulis puis petit à petit la totalité de la crème.

Pour le montage :

Placez votre cercle huilé sur votre plat de service, ajoutez la génoise et serrez bien le cercle.

Disposez les fraises que vous aviez gardé de coté tout autour du cercle. Versez ensuite la crème aux fraises dans le cercle. Entreposez au frais une nuit avant de le servir.

Vous pouvez le congeler si vous le faites à l’avance et le laissez décongeler une journée au réfrigérateur avant le service.

Préparation du nappage :

Dans une casserole mixez les fraises et le sucre et portez à ébullition. Ajoutez ensuite la gélatine essorée et  préalablement trempée dans un bol d’eau. Pour la version avec  l’Agar-agar, comptez 2, 3 minutes après ébullition en remuant. Laissez un peu refroidir.

Sortez le bavarois du frais et coulez dessus le nappage au centre du gâteau. Lissez rapidement à la spatule attention si le mélange est trop refroidi vous risquerez de laisser des traces de spatule. Remettre au frais avant de servir.

bavarois aux fraises

Régalez-vous 😉

Taboulé fait maison

taboule

Le taboulé fait maison est un vrai régal pour accompagner les repas de l’été. Avant de le préparer moi-même je l’achetais « tout fait » dans sa barquette en plastique. Pour le zéro déchet c’était pas top et en plus niveau goût c’était, disons ! berk… Mais cela me convenait puisque j’étais tout simplement habituée à manger ce genre de chose.

Mais le jour ou j’ai goûté un taboulé fait maison, ma vie a changé 😉 oui oui ! je vous jure. Bon j’exagère un peu, mais tout de même je regardais avec dégoût ces boites en plastique remplies de soit-disant salades bien rangées dans les rayons des supermarchés. J’ai cherché d’autres solutions pour que ma famille mange correctement (comme quoi la cuisine ça fait travailler les neurones). Et depuis que je prépare mon taboulé fait maison avec des légumes de saisons qui poussent à 10 minutes de chez moi, j’évite ce rayon qui me déprime 😉 et je vais beaucoup mieux ouf !!!

Taboule
Taboulé fait maison bien meilleur que celui dans sa barquette en plastique 😉

Voici la recette que j’ai élaboré en cherchant à droite à gauche. Celle-ci est à adapter suivant vos goûts et vous pouvez y mettre par exemple des raisins secs, des craneberries. Alors il est vrai que les craneberries ne sont pas très locales mais ce n’est pas mauvais. Cela dit on peut tout à fait s’en passer…Cependant, je vous conseille d’utiliser de la semoule fine car celle-ci va cuire dans le citron. Mais si vous tenez à le préparer avec de la semoule moyenne faites la précuire avant sinon elle risquerait d’être trop ferme.

Pour un taboulé fait maison pour 4 personnes il vous faut:
  • 200 g de semoule fine.
  • Le jus de 2 citrons.
  • 4 cuillères à soupe d’eau.
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive.
  • 1 concombre.
  • 1 grosse tomate.
  • 1 oignon.
  • Quelques feuilles de persil et de menthe.
  • Du sel et du poivre

taboulé

La recette :

Versez la semoule dans un saladier, y ajouter le jus des citrons , l’eau et l’huile d’olive et remuez à la fourchette. Couvrez et laissez reposer 15 minutes.

Pendant ce temps coupez en petits morceaux la tomate, le concombre et l’oignon. Ciselez la menthe et le basilic.  Si vous avez des enfants qui ne savent pas quoi faire embauchez-les, ça les occupera 😉

Ajoutez tous les légumes et les aromates sur la semoule et mélangez.

taboulé fait maison

Rectifiez l’assaisonnement et stockez au réfrigérateur quelques heures avant de servir.

Voilà c’est simple et c’est bon.

Régalez-vous 😉

Savon pour laver la vaisselle sans polluer

Alors que les vacances des juilletistes sont terminées, c’est le tour des aoûtiens. Il y a aussi les chanceux qui peuvent profiter des deux mois. Les vacances sont souvent propices pour réfléchir et changer ses habitudes, c’est pourquoi j’avais envie de vous proposer un article autour de la pollution générée par les liquides vaisselle. La composition des produits pour laver la vaisselle est plus qu’obscure, l’indication des ingrédients (quand vous les trouvez)  même inscrits en tout petit ne nous apprennent pas grand chose.

Après quelques recherches j’en ai finalement conclu que la composition du savon pour laver la vaisselle est très proche de celle des gels douche. Le liquide vaisselle est composé de tensioactifs (pour faire de la mousse), de silicone, et tout un tas de substances dérivés du pétrole. Ces substances se retrouvent dans les océans et c’est une véritable catastrophe pour les poissons. Vous trouverez plus d’information dans l’article sur les gels douche et la liste INCI.

Il fallait que je  trouve une alternative plus « propre » pour faire ma vaisselle. Je me suis donc mise à la recherche d’une recette de savon pour laver la vaisselle fait maison qui me garantisse que les produits utilisés ne soient pas polluants. Je vous propose donc ici une recette que j’ai trouvée sur Internet à base de savon de Marseille. Le savon de Marseille est 100% biodégradable, cependant veillez à ce qu’il ne soit pas composé d’huile de palme. Il existe d’autres recettes mais voici celle qui correspond à mon mode de vie. Certains frottent juste leur éponge sur le pain de savon de Marseille pour faire leur vaisselle,  mais moi je préfère la version liquide dans un flacon pompe. Je trouve cela plus pratique.

Ça fait aujourd’hui quelques années que je l’utilise et en plus d’être écologique il est économique. De plus je n’ai plus de flacon à recycler, j’utilise mon flacon pompe que j’ai depuis plusieurs années maintenant.

savon pour laver la vaisselle

Pour réaliser ce savon j’utilise :

  • Du bicarbonate de soude, c’est un abrasif doux il a pour fonction de nettoyer. Il ressemble à une poudre blanche on le trouve dans les grande et moyenne surface, en magasin bio, ou sur internet.
  • Des cristaux de soude ou carbonate de sodium pour leurs propriétés naturelles dégraissantes et détartrantes.
  • Du savon noir pour son pouvoir nettoyant et dégraissant.

Vous trouverez ces produits dans les grandes et moyennes surfaces, les magasins de bricolage, bio, dans les drogueries ou sur internet.

Pour réaliser un savon pour laver la vaisselle il vous faut pour un flacon de 2 litres :
  • 2 litres d’eau bouillante.
  • 100 g de paillettes de savon de Marseille.
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude.
  • 1 cuillère à soupe de cristaux de soude.
  • 1 cuillère à soupe de savon noir.
  • 20 gouttes d’huile essentielle de citron, ou d’orange, de tea tree, de mandarine (facultatif).
La recette :

Versez dans une bassine les paillettes de savon de Marseille, le bicarbonate de soude , les cristaux de soude et le savon noir.

Ajoutez l’eau bouillante, remuez et laissez refroidir.

savon pour laver la vaisselle

En refroidissant le mélange va se solidifier vous pouvez ajouter de l’eau si vous trouvez que le mélange n’est pas assez liquide.

Transvasez dans un flacon pompe.

savon pour laver la vaisselle
Joli flacon pompe que je traîne depuis plusieurs années. Il est en verre et réutilisable à l’infini…
Avis et Conseils :

Il m’a fallu un petit temps d’adaptation, en effet ce savon ne mousse pas et nous sommes habitués aux liquides vaisselle qui moussent beaucoup. J’ai constaté que ma vaisselle était propre même sans mousse. Veillez à utiliser une éponge propre ou encore mieux un tawashi ;). Le fait de mettre votre liquide vaisselle dans un flacon pompe vous permettra de l’économiser.

En parlant d’économie j’ai fais un petit calcul à la louche les 2 litres de savon pour laver la vaisselle vous reviennent à 1, 50 € et moi à la maison je l’utilise pendant 3 mois. C’est pas formidable comme nouvelle ! 😀

Bonne vaisselle 😉