Belle année 2017

Je suis heureuse de vous présenter  mes premiers vœux sur la blogosphère !!!

Pour cette année 2017, je voudrais publier encore plus de recettes simples de soin cosmétiques et de cuisine afin d’éviter le plus possible les produits industriels nocifs et polluants. Depuis que j’oeuvre dans ce sens là je peux vous dire que cela devient un véritable art de vivre, une philosophie de vie…

J’ai constaté avec grande joie que je n’étais pas seule sur la toile et ceci est très rassurant car c’est à plusieurs que nous pourrons changer ce monde,  et c’est aussi ensemble que nous pouvons partager nos bonnes idées.

Je vous remercie pour la confiance que vous m’accordée et pour vos gentils commentaires,  je vous laisse avec un joli poème que j’ai trouvé sur la toile:

En 2017, il y aura…

Des sourires, pour chasser la tristesse,

De l’audace, pour que les choses ne restent jamais en place,

De la confiance pour faire disparaître les doutes,

Des gourmandises, pour croquer et déguster la vie,

Du réconfort, pour adoucir les jours difficiles,

De la générosité, pour se nourrir du plaisir de partager,

Des arcs en ciel, pour colorer les idées noires,

Du courage, pour continuer à avancer !

Voilà tout est dit belle année 2017  à vous,  en attendant de vous retrouver avec de nouvelles recettes, à très bientôt  😉

Cake à la poire

Vous devez être dans la dernière ligne droite pour les préparatifs de Noël. Pour moi les fêtes de fin d’années sont l’occasion de réunir toute la famille autour d’un bon repas et de passer du temps ensemble. Je profite de cette période de vacances pour cuisiner des petites douceurs simples que les enfants peuvent facilement réaliser. J’avais donc envie de vous proposer une recette que vous pouvez réaliser avec peu d’ingrédients et que les enfants adorent. J’ai adapté une recette de quatre-quart pour réaliser un cake à la poire , qui au passage sont des fruits de saison en ce moment.

cake a la poire

 

Un quatre-quart est composé d’un quart de sucre, d’un quart de farine, d’un quart de beurre et d’un quart d’œufs. C’est tout simplement pour cela q’on l’appelle ainsi 😉 . Il vous suffit donc de peser vos œufs et d’ajouter le même poids en farine, en sucre et en beurre. Et voilà c’est aussi simple que cela 😉 ensuite vous pouvez « customiser » (comprendre décliner votre recette avec les ingrédients que vous voulez: pépites de chocolat, pommes, poire…).  Ici j’ai utilisé des poires entières, ça donne un cake trop classe 😉 . Et pour ne pas changer mes habitudes vous ne trouverez que des bons ingrédients , du sucre de canne complet et de la farine d’épeautre .

cake à la poire

 

Pour réaliser un cake à la poire il vous faut :
  • 3 œufs.
  • 118 g de sucre de canne complet.
  • 118 g de farine d’épeautre T70.
  • 118 g de beurre demi-sel.
  • 1 sachet de levure.
  • 3 à 4  poires suivant leur taille.
La recette

Préchauffez le four à 180 °C.

Dans un saladier battre les œufs et le sucre puis ajoutez le beurre fondu et remuez.

Ajoutez la farine et la levure puis mélangez.

Pelez les poires et reservez.

Beurrez et farinez un moule à cake. Versez une partie de la préparation œufs, sucre, beurre, farine dans le moule et posez dessus les poires entières.

Versez le reste de la préparation autour des poires de façon à bien entourer celles-ci. Ne vous inquiétez pas si la préparation ne recouvre pas les poires car lors de la cuisson la pâte va gonfler et les recouvrir.

Enfournez pour 20 minutes. surveillez la cuisson si lorsque vous plantez la lame d’un couteau dans le milieu du cake et que celle-ci ressort propre c’est que votre cake est cuit.

Au terme de la cuisson laissez bien refroidir avant de démouler délicatement.

cake a la poire

 

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et à l’année prochaine. En attendant régalez-vous 😉

Sablés de noël à l’huile de coco et aux épices

Difficile de passer à côté des recettes de noël en ce moment. Nous sommes tous dans les préparatifs de noël. Certains se creusent les méninges pour trouver les bonnes idées de cadeaux à offrir. D’autres réfléchissent aux mets qui seront déposés sur la table pour partager ce moment.  Et puis il y a ceux qui pensent aux présents qu’ils vont réaliser eux mêmes afin de les offrir à leurs proches. Pour ma part, depuis quelques années je les réalise moi même cela me permets d’être fidèle à mes valeurs  zéro déchets et de fuir tous les biens de surconsommation qui nous envahissent.

sables à l huile de coco et aux epices
oups.. il n’y en a plus beaucoup dans le bocal. Je n’ai pas pu résister à en croquer quelques uns 😉

Je vous propose une recette de sablés de noël à l’huile de coco et aux épices. Ces petits sablés sont délicieux vous pouvez les glisser dans vos paniers gourmands pour les offrir, ou bien les partager le soir de noël. Pour réaliser ces sablés je me suis inspirée d’une recette que j’ai trouvé sur le très joli blog saveurs végétales.  Ces sablés sont forts en goût, j’ai beaucoup aimé le mélange de cannelle et de quatre épices.

sables de noel à l huile de coco

Pour réaliser une vingtaine de sablés de noël à l’huile de coco et aux épices il vous faut :

 

  • 125 g de farine d’épeautre T110.
  • 25 g de farine de châtaigne.
  • 80 g de sucre rapadura ou du sucre de canne complet.
  • 1 pincée de bicarbonate de soude.
  • 1 pincée de sel.
  • 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre.
  • 1 cuillère à café de quatre épices en poudre.
  • 40 g d’huile de coco.
  • 4 cuillères à soupe de lait de soja à la vanille.

La recette

Préchauffez le four à 170 C°

Dans un saladier versez tous les ingrédients secs et ajoutez l’huile de coco en petits morceaux.

Mélangez du bout des doigts de façon à obtenir un sable grossier.

Ajoutez le lait de soja à la vanille, rassemblez la pâte et formez une boule.

Étalez la pâte au rouleau sur un plan de travail fariné de façon à obtenir une épaisseur de 1 cm.

Puis à l’aide d’emporte-pièces découpez les sablés et disposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

Enfournez pour 10 minutes, à la fin de la cuisson disposez-les sur une grille et laissez-les refroidir avant de les déguster.

Vous pouvez les conserver plusieurs jours (enfin si vous ne mangez pas tout d’un coup 😉 ) dans un boite hermétique à l’abris de la lumière et de l’humidité.

Régalez-vous 😉

Courge spaghetti aux tomates fermentées

Puisque nous sommes en pleine saison des courges alors c’est le moment idéal pour profiter de leurs saveurs.  J’avais donc envie de vous présenter un plat de courge spaghetti aux tomates fermentées. Souvenez-vous de mes tomates cerises fermentées,  et bien c’est le moment d’ouvrir le bocal pour s’en régaler. Et pour encore plus de gourmandise j’ai ajouté du fromage de brousse.

courge spaghetti aux tomates fermentées

Voyons d’un peu  plus prés les bienfaits de la courge spaghetti. Elle fait partie de la famille des cucurbitacées (rigolo ce mot non !). C’est une courge un peu particulière car elle ne ressemble en aucun point à ces copines ( butternut, potimarron, pâtisson…). Elle tient sa particularité dans le fait que sa chair est constituée de filaments qui ressemblent à des spaghettis. C’est une courge d’hiver que l’on commence à récolter en septembre et que l’on peut garder plusieurs mois.

La courge spaghetti est un légume ultra light en  calories (40 kcal pour 100 g de courge), Si vous surveillez votre ligne, empressez-vous de l’inclure dans vos menus. Elle est riche en Beta-carotène précurseur de la vitamine A. Celle-ci qui joue un rôle important au niveau de la  vision, de la croissance des os, de la reproduction et de la régulation du système immunitaire. Elle contient plusieurs minéraux et oligo-éléments comme le  fer, le cuivre et du manganèse ainsi que des vitamines  B, C et K (passeportsanté.net).

Pour réaliser un plat de courge spaghetti aux tomates fermentées il vous faut pour 4 personnes :
  • 1 courge spaghetti.
  • 1 oignon.
  • Des tomates fermentées.
  • 20 cl de coulis de tomate.
  • 250 g de fromage de Brousse (facultatif).
  • Sel, poivre.
  • Huile d’olive.
La recette

Pour cuire la courge spaghetti vous avez plusieurs possibilités:

A l’eau, brossez et lavez la courge ; plongez-la dans l’eau salée et portez à ébullition. Laissez cuire 30 min pour une courge de 1 kg environ  ou 1 heure pour une courge de 1,5 kg. Lorsque la lame du couteau transperce facilement la peau jusqu’à la chair,  la courge est cuite.

Au four, brossez et lavez la courge, coupez-la en deux et posez-la sur un plaque de cuisson chair vers le haut. Badigeonnez les deux parties d’huile d’olive. Puis enfournez pour 35 minutes à 1 heure suivant le poids.  Piquez la chair si elle est tendre la courge est cuite.

courge spaghetti

Une fois cuite laissez la courge refroidir puis videz l’intérieur de la courge. Enlevez les graine et grattez le centre à l’aide d’une fourchette.

courge spaghetti aux tomates fermentées

Détaillez l’oignon et faites le revenir dans une poêle avec une cuillère d’huile d’olive.

Ajoutez le coulis de tomate et la courge spaghetti ; remuez, couvrir et laissez mijoter 15 minutes. Écrasez le fromage de brousse avec une fourchette et repartissez-le sur la préparation. Rectifiez l’assaisonnement.

Juste avant de servir parsemez de tomates cerises fermentées, couvrez et laissez cuire quelques minutes avant de servir. Évitez de remuer sinon vous risquez d’écraser les tomates et la présentation sera moins jolie 😉 .

courge-spaghetti-

Régalez-vous 😉

Poêlée d’orge mondé, tomates et poivrons

En me baladant dans mon magasin bio je suis tombée nez à nez avec un paquet d’orge mondé ( bah oui, ça arrive…). Je n’avais aucune idée de ce que j’allais en faire mais je l’ai ramené à la maison. Et puis après être resté un long moment dans le placard, je vous l’ avoue je l’avais oublié.  J’ai eu l’idée de le cuisiner sous forme de poêlée avec des tomates et des poivrons. On trouve encore quelques tomates mais ce sont vraiment les dernières de la saison. Si vous en avez fait des conserves de tomates fermentées (vous êtes sauvés ;)) vous pouvez les utiliser à la place des tomates. Ainsi votre poêlée sera riche en saveur et vitamines.

orge mondé

L’orge mondé est une céréale assez proche du blé excepté qu’elle contient plus de fibres et de protéines. C’est une céréale qui se digère  plus facilement que le blé car elle régule les fonctions digestives, en stimulant la microflore intestinale. Ces fibres contribuent aussi à limiter l’assimilation du cholestérol. C’est une céréale parfaite pour la silhouette puisque l’orge mondé à un index glycémique tout riquiqui de 25 😉 . Le seul petit souci ( et oui c’est trop beau pour être vrai 😉 ) c’est qu’il faut le faire tremper 12 heures avant de le cuire 🙁 Mais finalement au regard de tous ces avantages ça vaut le coup. Pensez à lui faire prendre son bain juste avant de vous coucher ou de partir au travail, vous n’aurez plus qu’à le cuire à votre retour.

Il ne faut pas confondre l’orge mondé et l’orge perlé. Ce dernier est comparable au riz blanc. Au cours de multiples abrasions, on lui a enlevé son enveloppe et le son qu’il contient. Il n’a donc plus son germe et a perdu toutes ces vitamines, sels minéraux, fibres, et protéines… De plus pour les personnes qui font attention à leur ligne il a un index glycémique beaucoup plus élevé (60) .

poelee-orge-monde

Pour réaliser un poêlée d’orge mondé  il vous faut pour 4 personnes :

 

 

  • 500 g d’orge mondé.
  • 1 poivron jaune, vert ou rouge.
  • 1 oignon.
  • 2 tomates.
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomate ou de la pâte de curry.
  • 1 cuillère à café de gingembre.
  • Sel et poivre.
La recette :

 

Au préalable faites tremper l’orge dans de l’eau pendant 12 heures. Plongez l’orge dans 4 fois son volume d’eau froide salée. Portez à ébullition et laissez cuire à feu doux pendant 30 à 40 minutes. Lorsque l’orge est tendre c’est qu’il est cuit.

Coupez le poivrons en lanières, et les tomates en quartiers. Détaillez l’oignon.  Dans une poêle versez une cuillère à soupe d’huile d’olive et faites revenir le poivron, l’oignon et les tomates.

Ajoutez une cuillère à soupe de concentré de tomate ou de pâte de curry et le gingembre. Vous pouvez éventuellement ajouter un peu d’eau pour éviter que ça attache dans la poêle. Couvrez et laissez mijoter jusqu’à ce que les oignons et les poivrons soient tendres.

Versez l’orge mondé et mélangez. Rectifiez l’assaisonnement et servez.

poele-orge-monde

Voilà , ce n’est pas plus compliqué que ça 😉 et en plus ce plat est déclinable à volonté. En rédigeant  cette recette je me suis dit que je pourrai essayer avec de la courge. Ça tombe bien on est en pleine saison.

Régalez-vous;)