Courge spaghetti aux tomates fermentées

Puisque nous sommes en pleine saison des courges alors c’est le moment idéal pour profiter de leurs saveurs.  J’avais donc envie de vous présenter un plat de courge spaghetti aux tomates fermentées. Souvenez-vous de mes tomates cerises fermentées,  et bien c’est le moment d’ouvrir le bocal pour s’en régaler. Et pour encore plus de gourmandise j’ai ajouté du fromage de brousse.

courge spaghetti aux tomates fermentées

Voyons d’un peu  plus prés les bienfaits de la courge spaghetti. Elle fait partie de la famille des cucurbitacées (rigolo ce mot non !). C’est une courge un peu particulière car elle ne ressemble en aucun point à ces copines ( butternut, potimarron, pâtisson…). Elle tient sa particularité dans le fait que sa chair est constituée de filaments qui ressemblent à des spaghettis. C’est une courge d’hiver que l’on commence à récolter en septembre et que l’on peut garder plusieurs mois.

La courge spaghetti est un légume ultra light en  calories (40 kcal pour 100 g de courge), Si vous surveillez votre ligne, empressez-vous de l’inclure dans vos menus. Elle est riche en Beta-carotène précurseur de la vitamine A. Celle-ci qui joue un rôle important au niveau de la  vision, de la croissance des os, de la reproduction et de la régulation du système immunitaire. Elle contient plusieurs minéraux et oligo-éléments comme le  fer, le cuivre et du manganèse ainsi que des vitamines  B, C et K (passeportsanté.net).

Pour réaliser un plat de courge spaghetti aux tomates fermentées il vous faut pour 4 personnes :
  • 1 courge spaghetti.
  • 1 oignon.
  • Des tomates fermentées.
  • 20 cl de coulis de tomate.
  • 250 g de fromage de Brousse (facultatif).
  • Sel, poivre.
  • Huile d’olive.
La recette

Pour cuire la courge spaghetti vous avez plusieurs possibilités:

A l’eau, brossez et lavez la courge ; plongez-la dans l’eau salée et portez à ébullition. Laissez cuire 30 min pour une courge de 1 kg environ  ou 1 heure pour une courge de 1,5 kg. Lorsque la lame du couteau transperce facilement la peau jusqu’à la chair,  la courge est cuite.

Au four, brossez et lavez la courge, coupez-la en deux et posez-la sur un plaque de cuisson chair vers le haut. Badigeonnez les deux parties d’huile d’olive. Puis enfournez pour 35 minutes à 1 heure suivant le poids.  Piquez la chair si elle est tendre la courge est cuite.

courge spaghetti

Une fois cuite laissez la courge refroidir puis videz l’intérieur de la courge. Enlevez les graine et grattez le centre à l’aide d’une fourchette.

courge spaghetti aux tomates fermentées

Détaillez l’oignon et faites le revenir dans une poêle avec une cuillère d’huile d’olive.

Ajoutez le coulis de tomate et la courge spaghetti ; remuez, couvrir et laissez mijoter 15 minutes. Écrasez le fromage de brousse avec une fourchette et repartissez-le sur la préparation. Rectifiez l’assaisonnement.

Juste avant de servir parsemez de tomates cerises fermentées, couvrez et laissez cuire quelques minutes avant de servir. Évitez de remuer sinon vous risquez d’écraser les tomates et la présentation sera moins jolie 😉 .

courge-spaghetti-

Régalez-vous 😉

Poêlée d’orge mondé, tomates et poivrons

En me baladant dans mon magasin bio je suis tombée nez à nez avec un paquet d’orge mondé ( bah oui, ça arrive…). Je n’avais aucune idée de ce que j’allais en faire mais je l’ai ramené à la maison. Et puis après être resté un long moment dans le placard, je vous l’ avoue je l’avais oublié.  J’ai eu l’idée de le cuisiner sous forme de poêlée avec des tomates et des poivrons. On trouve encore quelques tomates mais ce sont vraiment les dernières de la saison. Si vous en avez fait des conserves de tomates fermentées (vous êtes sauvés ;)) vous pouvez les utiliser à la place des tomates. Ainsi votre poêlée sera riche en saveur et vitamines.

orge mondé

L’orge mondé est une céréale assez proche du blé excepté qu’elle contient plus de fibres et de protéines. C’est une céréale qui se digère  plus facilement que le blé car elle régule les fonctions digestives, en stimulant la microflore intestinale. Ces fibres contribuent aussi à limiter l’assimilation du cholestérol. C’est une céréale parfaite pour la silhouette puisque l’orge mondé à un index glycémique tout riquiqui de 25 😉 . Le seul petit souci ( et oui c’est trop beau pour être vrai 😉 ) c’est qu’il faut le faire tremper 12 heures avant de le cuire 🙁 Mais finalement au regard de tous ces avantages ça vaut le coup. Pensez à lui faire prendre son bain juste avant de vous coucher ou de partir au travail, vous n’aurez plus qu’à le cuire à votre retour.

Il ne faut pas confondre l’orge mondé et l’orge perlé. Ce dernier est comparable au riz blanc. Au cours de multiples abrasions, on lui a enlevé son enveloppe et le son qu’il contient. Il n’a donc plus son germe et a perdu toutes ces vitamines, sels minéraux, fibres, et protéines… De plus pour les personnes qui font attention à leur ligne il a un index glycémique beaucoup plus élevé (60) .

poelee-orge-monde

Pour réaliser un poêlée d’orge mondé  il vous faut pour 4 personnes :

 

 

  • 500 g d’orge mondé.
  • 1 poivron jaune, vert ou rouge.
  • 1 oignon.
  • 2 tomates.
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomate ou de la pâte de curry.
  • 1 cuillère à café de gingembre.
  • Sel et poivre.
La recette :

 

Au préalable faites tremper l’orge dans de l’eau pendant 12 heures. Plongez l’orge dans 4 fois son volume d’eau froide salée. Portez à ébullition et laissez cuire à feu doux pendant 30 à 40 minutes. Lorsque l’orge est tendre c’est qu’il est cuit.

Coupez le poivrons en lanières, et les tomates en quartiers. Détaillez l’oignon.  Dans une poêle versez une cuillère à soupe d’huile d’olive et faites revenir le poivron, l’oignon et les tomates.

Ajoutez une cuillère à soupe de concentré de tomate ou de pâte de curry et le gingembre. Vous pouvez éventuellement ajouter un peu d’eau pour éviter que ça attache dans la poêle. Couvrez et laissez mijoter jusqu’à ce que les oignons et les poivrons soient tendres.

Versez l’orge mondé et mélangez. Rectifiez l’assaisonnement et servez.

poele-orge-monde

Voilà , ce n’est pas plus compliqué que ça 😉 et en plus ce plat est déclinable à volonté. En rédigeant  cette recette je me suis dit que je pourrai essayer avec de la courge. Ça tombe bien on est en pleine saison.

Régalez-vous;)

Sablés au sucre de canne complet

Il faut que je vous avoue j’ai une addiction pour les sablés. Non seulement c’est bon mais en plus c’est le gâteau pour toutes les occasions : pour l’heure thé, pour le goûter des enfants dans le cartable ou pour accompagner un dessert. D’ailleurs je vous ai déjà présenté  une version à la farine complète. Dans la recette que je vous livre aujourd’hui j’ai voulu revisité la version classique en réalisant des sablés au sucre de canne complet.

sables au sucre de canne complet

Le sucre de canne complet est une alternative intéressante pour remplacer le sucre blanc raffiné dépourvu de minéraux. En effet le sucre de canne complet est obtenu par le broyage et le séchage du suc de canne sans raffinage. C’est un sucre de couleur ambrée avec une saveur corsée, de mélisse et de réglisse. N’ayant subit aucun raffinage ce sucre est riche en potassium, calcium et magnésium ; Il aurait des propriétés bactéricides et anti-infectieuses et un pouvoir cariogéne moins élevé que le sucre blanc. On le trouve sous différents noms comme : rapadura,  muscovado, cassonade cuivrée, cassonade corsée …

Pour environ 20 sablés au sucre de canne complet il vous faut :
  • 220 g de farine d’épeautre T70 ou T130.
  • 110 g de beurre demi-sel ramolli.
  • 100 g de sucre de canne complet.
  • ½ sachet de levure.
  • 1 œuf.
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille.
La recette :

 

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un saladier mélangez la farine, la levure et le sucre.

Ajoutez le beurre ramolli et mélangez du bout des doigts de façon à obtenir un mélange sablé.

Incorporez l’œuf et l’extrait de vanille et formez une boule. Laissez reposer minimum 30 minutes au frais.

Si vous êtes pressés vous pouvez vous servir de mon astuce « boudin » que j’explique dans la recette des sablés à la farine complète rapide et facile.

Sinon déposez la pâte sur un plan fariné et étalez-la sur 5 mm d’épaisseur à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Puis découpez- la avec un emporte pièce ou un petit verre.

sablés au sucre de canne complet
On peut aussi utiliser une roulette pour faire de jolis sablés 😉

Déposez les découpes sur une plaque chemisée de papier de cuisson.

Enfournez pour 10 minutes. A la sortie du four laisser refroidir sur une grille. Ils se conservent très bien dans une boite hermétique plusieurs semaines.

sables au sucre de canne complet

Régalez-vous 😉

Conserves de tomates confites

Les arbres commencent à se dévêtir. Nous accueillons l’automne comme il se doit avec une très chouette arrière saison. C’est bien agréable de pouvoir encore profiter des ballades dans les bois ou au bord de la mer. Alors que cet été les premières tomates arrivaient tout juste, voilà qu’aujourd’hui la saison se termine tranquillement laissant la place à d’autres légumes. Que les saisons filent à toute allure ! Je ne sais pas vous mais moi j’ai bien envie de profiter encore des saveurs des tomates cet hiver. Vous imaginez bien que je ne vais sûrement pas aller acheter mes tomates provenant du Maroc ou d’Espagne cet hiver  au supermarché. Pour égayer mes plats en saveur et en couleur avec de belles tomates de saison  je réalise des conserves de tomates confites.

conserves de tomates confites

Pour faire ces conserves j’ai choisi des tomates allongées type « olivette », bien mûres. Avec 2,5 kg de tomates je fais environ 5 conserves de 385 ml. J’utilise deux grandes plaques de cuisson et une plus petite. Cette recette n’est pas compliquée mais il faudra tout de même prévoir 3 heures de cuisson au four.

Pour réaliser 5 conserves  de tomates confites il vous faut :
  • 2,5 kg de tomates.
  • Huile d’olive.
  • Quelques gousses d’ail.
  • Du romarin.
  • Du thym.
  • 2 à 3 cuillères à soupe de sucre.
La recette :

Préchauffez le four  à 100 °C.

Coupez les tomates en quartier et disposez-les sur leur tranche sur une plaque de cuisson. Arrosez-les  d’huile d’olive.

conserves de tomates confites

conserves-tomates-confites-2Saupoudrez chaque plaque de cuisson d’une cuillère à soupe de sucre. Ajoutez le thym, le romarin et les gousses d’ail.

Enfournez à 100 °C pour 3 heures environ. A la sortie du four les tomates seront toutes rabougries.

conserves-tomates-confites-1

Nettoyez vos pots et ébouillantez-les. Moi je place mes pots propres et vides au four 15 minutes à 150°C. Et j’ébouillante les couvercles que je laisse sécher à l’air libre.

Remplissez vos pots de tomates et les recouvrir d’huile d’olive puis fermez les pots.

Il est possible de conserver ces pots pendant un an. En effet lorsque l’huile d’olive recouvre les aliments ceci permet de les conserver. Mais je vous avoue que je n’ai jamais essayé et j’ai toujours stérilisé mes pots. Je les place dans l’eau bouillante pendant 30 à 40 minutes. De cette façon j’ai pu conserver des pots plus d’une année.

conserves-tomates-confites-3
Ces jolis bocaux se glisseront dans mes paniers gourmands de Noël 😉

Bonne préparation 😉

Tomates cerises lacto-fermentées

Dans quelques semaines la saison des tomates se termine, alors je vous propose une recette de tomates cerises lacto-fermentées. Si vous êtes novices en la matière vous pouvez lire l’article sur la lacto-fermentation ou les conserves de fruits et de légumes.

La fermentation de ces petites tomates cerises leur donne un gout acidulé parfait pour agrémenter une salade composée. Vous pouvez aussi les ajouter dans une poêlée de légumes c’est un vrai régal et en plus bon pour la santé.

tomates-cerises-lactofermentees

Quelques petites consignes importantes avant de réaliser cette conserve : utilisez de l’eau non chlorée.  Pour cela filtrez l’eau du robinet dans une carafe filtrante ou laissez l’eau pendant quelques heures dans un récipient ouvert. Vous pouvez aussi choisir de l’eau de source en bouteille. Le sel doit être du sel gris de mer, non traité et sans additif.

Pour réaliser une conserve de tomates cerises lacto-fermentées de 350 ml il vous faut :

 

  • 250 à 300 g de tomates cerises.
  • 10 g de sel de mer gris.
  • 30 cl d’eau non chlorée.
  • 2 gousses d’ail.
  • 3 feuilles de laurier.
  • 2 brins de romarin.

La recette :

Dans un bol ou un pichet versez le sel dans l’eau est laissez le se dissoudre, réservez.

Lavez les tomates et les placer dans un pot à fermeture hermétique préalablement ébouillanté.

Ajoutez  les gousses d’ail épluchées, les feuilles de lauriers et les brins de romarin.

tomates cerises

Lorsque le sel est entièrement dissout dans l’eau versez la dans le bocal à 2 cm du bord de façon a recouvrir les tomates cerises et les aromates. Il est préférable de poser un poids pour que les  tomates cerises soient immergées.

tomates-cerises-lactofermentees-1

Fermez le bocal et laissez fermenter pendant 7 jours à température ambiante avant de consommer.

Bonne préparation 😉