Gelée de baies de sureau à l’agar-agar

je ne peux pas m’empêcher de ramener quelque chose lorsque je pars en ballade. j’ai toujours un petit sac sur moi prêt à accueillir les trouvailles que m’offrent la nature. Lors d’une promenade en bord de mer j’ai trouvé un Sureau rempli de jolies baies éclatantes rouges tirant sur le noir. J’ai donc entrepris une cueillette pour les ramener à la maison et en faire de la gelée de baies de sureau. En cueillant ces baies je me régalais d’avance. Malheureusement je n’ai trouvé qu’un seul sureau et comme je ne voulais pas dépouiller l’arbuste,  histoire d’en laisser pour les oiseaux qui en raffolent je n’en ai emporté qu’une petit quantité.

Cependant si vous vous lancez dans la cueillette,  il est important de bien reconnaître le sureau dont les baies sont comestibles car il en existe d’autres qui sont toxiques. Le sureau qui nous intéresse ici est le grand sureau, le sureau commun ou le sureau noir (sambucus nigra) . C’est un arbuste ou arbre qui peut mesurer jusqu’à 10 m. Il a de grandes feuilles composées vertes. Sa floraison généreuse et parfumée se déploie en juin avec de belles corymbes et de  fines fleurs blanches. Il fructifie fin août début septembre en déployant de jolies grosses grappes de baies noires. Attention ses baies ne sont comestibles qu’une fois cuites. En effet elles sont toxiques et peuvent donner des vomissements seule la cuisson va détruire l’alcaloïde toxique (la sambucine ).

je vous présente un Sambucus nigra plus communément un sureau noir

Le sureau est reconnu pour  ses propriétés médicinales. Il permet de traiter la grippe , le rhume, les inflammations des bronches. Ces fleurs sont utilisées en infusions pour traiter différents maux. Les baies de sureau sont très riches en vitamines A, B6, C et en fer. De plus elles contiennent une quantité importante de polyphénols qui sont reconnus pour la prévention de certaines maladies inflammatoires. Mais le sureau à aussi d’autres avantages c’est un véritable refuge que les oiseaux apprécieront car il se régalent de ses baies .

Avec ses jolies baies noires, violettes…

Quant à l’autre sureau qui est aussi présent dans nos campagnes c’est le sureau yèble (sambucus ebulus). Les baies sont très ressemblantes à celles du sureau noir mais celles-ci sont toxiques. Pour les différencier il faut observer l’orientation des baies. En effet sur le sureau yèble (le mauvais ) celles-ci sont dirigées vers le haut  alors que sur le sureau noir (le bon) elles pendent vers le bas. De plus le sureau yèble est beaucoup plus petit c’est une plante herbacée et aucunement un arbre.

Voici quelques liens  si vous souhaitez plus d’infos : passeportsanté.net, wikipédia, Tela botanica.

Voili, voilou et maintenant que vous êtes incollable sur le Sambucus nigra voici la recette de la gelée de baies de sureau. Juste une petite précision avant de commencer,  le jus des baies de sureau tache n’oubliez pas de mettre un tablier 😉

gelée de baies de sureau
Cette gelée est un régal sur les tartines , elle a un petit goût acidulé c’est succulent 🙂
Pour réaliser environ 250 ml de gelée de baies de sureau il vous faut :
  • 500 g de baies de sureau
  • 200 g de sucre
  • Le jus d’un demi citron
  • 1 g d’agar-agar
La recette :

Égrenez les fruits à l’aide d’une fourchette, ôtez les baies vertes et rincez les fruits.

Ensuite mettre les fruits dans une casserole et portez à ébullition pendant 10 minutes pour que les fruits éclatent et libèrent leur jus.

Puis passez les fruits au chinois pour ne garder que le jus. Pesez le jus , normalement vous devez avoir environ 250 g . Puis adaptez le poids de sucre en fonction de la quantité de jus obtenu. Comptez environ  200 g de sucre pour 250 g de jus.

Versez le jus dans une casserole avec le jus de citron et le sucre. Portez à ébullition puis ajoutez l’agar -agar et remuez pendant quelques minutes.

Enfin transvasez dans des pots propres et stérilisés et fermez-les. Je stérilise mes pots au four pendant 15 minutes à 150°C et je fais bouillir les couvercles. Cette gelée se conserve dans un endroit propre et sec.

gelée de baies de sureau

Quelques conseils :

La texture de la gelée me convient toutefois si vous la souhaitez plus épaisse vous pouvez ajouter plus d’agar-agar. Cependant le dosage n’est pas toujours facile et parfois on peut se retrouver avec un bloc de béton.  Du coup c’est beaucoup moins sympa à étaler sur une tartine 😉 .  Il vaut mieux en mettre un peu au départ quitte à refaire bouillir et à en rajouter un peu plus.

Bonne préparation 😉

3 commentaires

  1. J’ai oublié quelque chose, je vois que tu ne retournes pas les pots de confiture une foi remplis, es ce mieux comme ça ? Moi jusqu’à maintenant je les retournais et j’avais parfois des pots de confiture avec du moisi dessus (et ce rapidement) peut être es ce à cause de cela. Encore merci

  2. Bonjour, je viens juste de cueillir les baies de sureau qui se trouvent autour de mon jardin et je m’apprêtais à chercher une recette. Voilà c’est chose faite, la recette est venue à moi toute seule 🙂 merci Emma. Je te tiens au courant du résultat

    1. Bonjour, je suis ravie que quelqu’un s’intéresse au Sureau. Et oui la recette tombe à pic.
      J’ai lu dans un vieux bouquin de confiture qu’il n’était pas nécessaire de retourner les pots. En fait si les pots sont chauds ainsi que la confiture le vide d’air se fait en refroidissant. Pour vérifier si le vide d’air s’est fait correctement, il faut appuyer sur le couvercle lorsque les pots sont froids si le couvercle et bien dur et ne rebondi pas c’est parfait. J’ai toujours fait comme ça sans retourner les pots et je garde certaines confitures parfois un an voire plus. Quelle chance d’avoir un sureau dans ton jardin 🙂 Bonne préparation

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *