Les huiles essentielles véritables trésors de la nature

C’est la semaine cosmétique, je vous propose donc trois articles  en lien avec les soins naturels. Aujourd’hui je voulais vous parler des huiles essentielles. Les huiles essentielles  sont les ingrédients phares de la cosmétique naturelle. Mais je les utilise aussi quotidiennement  pour soigner les maux  de façon naturel. Et je peux vous dire qu’avec 3 enfants il y a de quoi faire en petits bobos ( j’ai mal au ventre, j’ai un bouton , ça gratte, je n’arrive pas à dormir… ) . Mais si les huiles essentielles sont des produits naturelles il faut savoir les apprivoiser et surtout lorsqu’on les utilise avec des enfants.  Alors j’ai décidé de me former pour en apprendre davantage et aujourd’hui j’aimerai ainsi vous faire part de mes extraordinaires découvertes .

Huiles essentielles

Alors tout d’abord commençons par définir ce qu’est une huile essentielle ?

 Une huile essentielle est un extrait  végétal concentré,  c’est  un produit 100 % naturel.  Les huiles essentielles se présentent sous forme  huileuses volatiles et odorantes. Celles-ci sont extraites des plantes aromatiques par distillation ou par expression.

L’huile essentielle est obtenue par un processus qui s’appelle la distillation.  Ce procédé permet de recueillir les molécules aromatiques sous forme d’huile essentielle et d’hydrolat.

Pour les agrumes on parle d’essence car celles-ci sont obtenues par compression des zestes. Comme l’essence de citron qui provient du zeste du citron.

Petite précision, une plante aromatique est une plante qui contient des arômes. Ces plantes on la faculté de pouvoir synthétiser des molécules aromatiques grâce à leur structure morphologique. Elles les sécrètent  par divers organes comme  les racines, les tiges, les écorces, les feuille, les  fleurs, les fruits…C’est pour cela que votre Ficus benjamina (plante verte classique de salle d’attente ) ne donnera pas d’huile essentielle puisque ce n’est pas une plante aromatique.

Comment une plante aromatique peut synthétiser des principes actifs ?

Ça c’est une histoire de magie 🙂 . La plante va synthétiser des principes actifs suivant l’endroit ou elle pousse. Ses caractéristiques vont se définir en fonction de son contexte pédoclimatique. C’est à dire que la qualité du sol, l’eau, l’ensoleillement, l’altitude, les températures… vont déterminer les substances actives que la plante va développer. En aromathérapie on parle de chémotype.

Toutes les huiles essentielles sont différentes et il en existe  autant qu’il y a de plantes alors imaginez ça en fait un paquet. Chaque huile essentielle suivant sa composition biochimique répondra à une problématique propre.

A quoi servent les huiles essentielles  ? Un peu d’histoire !!

Il faut savoir que la connaissance des essences aromatiques et des plantes est aussi ancienne que l’humanité.  On a trouvé de nombreux ouvrages anciens comme des manuscrits védiques de l’Inde vieux de plus de 3000 ans, des papyrus de l’Égypte ancienne datant de 1500 ans av J-C qui  attestant de l’utilisation de ses plantes.

Mais ce n’est qu’en 1931  qu’un chimiste français nommé René-Marie Gattefossé mettra en lumière les différentes propriétés des huiles essentielles grâce à un long travail de recherches et d’expérience sur plusieurs décennies. C’est lui qui  inventera  le terme « aromathérapie« .

En étymologie grec : arôma signifie arôme et thérapeia soin, cure. C’est donc l’utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes (essence et huile essentielle). Ce qui la différencie de la phytothérapie qui utilise l’ensemble des éléments d’une plante.

L’aromathérapie est une discipline qui consiste à  utiliser les composés aromatiques des plantes sous forme d’huiles essentielles à des fins médicales.  Autrement dit l’aromathérapie sert à  aider  les personnes qui se sentent « patraques », celles qui n’ont jamais rien de grave mais qui ne sont jamais en forme. Elles sont utiles pour tous les petits maux qui nous enquiquinent au quotidien.

L’aromathérapie est une médecine naturelle très complète : elle agit sur toutes les dimensions de la santé du corps et de l’esprit. Pour prendre soin de soi,  de sa beauté et de son bien être , on parle d’Aromatologie. Et lorsqu’on étudie les vertus des huiles essentielles au niveau de leurs  odeurs toujours  dans un objectif de bien être on parle d’Aromachologie.

Un peu de chimie …

Ah mes cours de chimie au collège,  Je peux vous assurer que je regrette de ne pas avoir été plus attentive. Mais on va essayer de faire simple 🙂 . Les substances ou molécules qui  composent les plantes sont différentes on en compte  plus de 200 pour une seule plante. Pour nous faciliter la tâche on les a regroupé par famille biochimique : les  alcools, les terpénes, les phénols, les cétones, les éthers…Ce sont ces substances actives qui vont définir les caractéristiques de l’huile essentielle.

Pour faire simple voici un exemple : Lorsque l’on veut soigner un herpés labial , on pourra utiliser une huile essentielle riche en alcools terpéniques qui a des propriétés antifongique comme l’huile essentielle de Tea Tree (Melaleuca alternifolia). Mais la composition biochimique de l’huile essentielle nous permet aussi de connaître les contres indications. Je ne rentrerai pas davantage dans les détails car c’est assez complexe.

Et voilà vous en connaissez un plus sur ces petites merveilles offertes par la nature. Cependant il y a encore tellement de chose à dire.

Et vous ,  utilisez vous les huiles essentielles pour vos petits  bobos du quotidien ?

Source: « Aromathérapie exactement » Pierre Franchomme, Daniel Pénoël. « L’aromathérapie » Docteur Valnet. « Ma bible des huiles essentielles » Danielle Festy.

3 commentaires

  1. On partage décidément beaucoup de points communs! Tu as pu voir mes utilisations des huiles essentielles sur mon blog (à venir même une petite vidéo sur les huiles essentielles et la cuisine!)…je suis bien d’accord avec toi, elles sont super à plein de niveaux et notamment avec les enfants…et à manier avec précaution quand même! Tu as suivi quoi comme formation si ce n’est pas indiscret ?
    Bonne journée!

    1. Oui nous avons pas mal de points communs 🙂
      J’ai vu tes utilisations d’huiles essentielles en cuisine d’ailleurs j’ai mis un lien vers tes recettes dans mon article sur ma crème au chocolat orange : http://lafabriquedma.fr/la-cuisine/creme-dessert-chocolat-et-orange-vegan/.
      Pour mes formations : Oleassence; j’avais fait une de ses toute première formation test sur les huiles végétales avec quelques infos sur les huiles essentielles (je crois bien que c’est cette formation qui m’a amené à aller voir plus loin).
      Sinon j’ai appris beaucoup de choses par moi même en regardant sur internet les autres blogs (aromalin, les plantes esentielles…), chaine youtube, conférence…Et dernièrement je me suis lancée sur une formation internet de la fédération française d’aromathérapie en E-learning.
      Et j’oubliais ma collection de bouquins sur lesquels je passe beaucoup de temps car finalement la formation c’est une chose mais ça ne fait pas tout, il faut pas mal de travail perso.
      Et j’avoue que plus j’en apprends plus je mets en pratique et plus j’ai envie de continuer à utiliser les huiles essentielles. Au départ je n’étais pas très à l’aise avec les enfants mais finalement quand on creuse un peu le sujet on se rend compte qu’il y a de quoi faire sans prendre de risque.
      Au plaisir d’en parler davantage avec toi 🙂
      Bonne soirée

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :