fait maison en cosmétique : ce qu’il faut savoir pour débuter

Voici un article pour vous permettre d’appréhender tout ce que vous devez avoir pour commencer à faire vos soins « fait-maison ».

La réalisation de cosmétiques ne nécessite pas d’avoir beaucoup de matériels. La plupart du temps vous avez déjà ce qu’il faut dans votre cuisine, réfléchissez d’avant d’acheter, résistez au piège du marketing.

Tout d’abord vous avez besoin de contenants pour accueillir vos préparations:

flacons cosmetiques gros plan coupe flacons cosmetiques

Pensez à recycler vos flacons terminés après les avoir nettoyés et stérilisés. Demandez à votre entourage de les conserver pour vous.

Il est possible d’en trouver sur internet sur les sites : au comptoir du flacon.com, ou  décant and co.com.

Des ustensiles pour confectionner vos soins :

Vous les trouverez dans les magasins de cuisine :

Une balance de cuisine électronique préférez une balance de précision avec une graduation à 0,01 g c’est plus simple pour peser les petites quantités.

Essayez de vous procurer des ustensiles en verre car certains plastiques peuvent contenir des substances nocives pour vos produits (phtalates..). Cependant le matériel en verre et plus onéreux. Vous pouvez tout de même utiliser les plastiques PP qui comportent le numéro 5 dans un triangle de recyclage qui sont les moins dangereux. Par contre évitez ceux avec le numéro 7, 1 PET et 3 PVC dans un triangle de recyclage.

Vous aurez besoin de moules en silicone, d’un verre doseur, de flacon pompe.Il est très utile d’avoir des récipients en inox type saladiers de différentes tailles supportant le bain marie, une casserole, un bol en verre avec bec verseur, une spatule, un  fouet…

materiel cosmetiques legende correction

Et enfin les matières premières pour  la réalisation :

On peut en trouver certains dans les magasins bios, les épiceries exotiques, les pharmacies ou parapharmacies et parfois dans les grandes et moyennes surfaces.

Vous aurez besoin d’huile végétale, de beurre végétal, d’huile essentielle, d’hydrolat, d’émulsifiant, de cire végétale, de conservateur (vitamine E, Cosgard)… suivant le type de recette que vous réalisez.

Il y a cependant des sites internet spécialisés dans la vente de matériel et de matières premières.

Le site de référence est Aroma-Zone c’est celui qui propose le plus grand choix. Il y a aussi Ma CosmetoPerso, qui propose des kits tout prêts, Billy & co, joli’essence et d’autres encore…

J’avoue avoir une préférence pour le site slowcosmetique.com. Ce site regroupe plusieurs marques de cosmétiques qui travaillent dans le respect de l’humain et de la planète.

J’attire votre attention sur les huiles essentielles, celles-ci sont très puissantes, il faut les utiliser  avec précautions et modérations. Elles sont interdites pour les femmes enceintes, les enfants de moins de 3 ans, les personnes souffrants de maladies nerveuses, d’asthme aigu, d’épilepsie.

Les huiles essentielles doivent toujours être diluées dans une huile végétale avant d’être appliquées sur la peau.  En cas de contact avec les yeux rincer avec de l’huile et consulter un médecin.Tenir les huiles essentielles hors de portée et de vue des enfants. je vous en reparlerai dans un prochain article.

Combien de temps je peux conserver mes produits ?

 

Il est important de bien conserver ses soins « fait maison » ainsi que ces matières premières. De règle général rangez les hors de vue et de portée des enfants dans un endroit sec à l’abri de la lumière.

Les soins huileux, ceux qui ne contiennent pas d’eau (baume, huiles végétale, sel de bains…) peuvent se conserver 6 mois.

Les soins contenants une phase aqueuse (eau, hydrolat…) et qui nécessitent un conservateur se conservent 3 à 4 mois.

Il est souhaitable de fabriquer de petites quantités afin de ne pas avoir de problème de conservation.

Si un produit change d’aspect de couleur ou d’odeur jetez-le sans hésiter.

Et pour terminer voici quelques lectures qui m’ont aidée à me lancer. Slow cosmétique le guide visuel, Julien Kaibeck, Mélanie Dupuis et la cosméto’au naturel , Laurence Dupaquier.

Voilà maintenant  vous savez tout 😉

Sources  : oolution.com, le livre anti toxique Laurent Chevalier, Aroma zone

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :