Fèves à la sauce tomate et au jambon

Fèves à la sauce tomate

Avec cette recette, je participe au défi cuisine du mois de mars organisé par recette de cuisine, sur le thème des fruits et légumes de saison http://recettes.de/defi-fruits-et-legumes-de-saison.

Après vous avoir partagé la recette des Cosses de fèves aux haricots rouges voici la deuxième recette réalisée avec les fèves. Cette fois-ci  j’ai cuisiné les fèves , celles qui se cachent dans les cosses, pas dans la galette des rois ;).

Fèves

Allez jeter un coup d’œil sur mon article: comment préparer les fèves si vous n’avez jamais épluché de fèves.

Dans cette recette je les ai associées à de la sauce tomate et du jambon que j’ai coupé en lanières. Mais on pourrait aussi utiliser des lardons à la place du jambon , ça doit  être aussi succulent, ou bien je pensais aussi à du chorizo. Bref on peut les accommoder de mille façons, c’est ce que j’aime en cuisine il y a tellement de combinaisons possibles.

Ce plat est très simple à réaliser on peut le déguster tel quel avec un bon pain au levain maison ou bien l’accompagner de pâtes ou de riz.

Fèves sauce tomate et pain au levain maison

La recette des fèves à la sauce tomate et au jambon pour 4 personnes : 
  • 400 g de fèves.
  • 40 cl de sauce tomate.
  • 1 oignon.
  • ½ cuillère à café de Gingembre.
  • ½ cuillère à café de curcuma.
  • 4 tranches de jambon.
  • sel et poivre.
La recette:

 

Faites cuire les fèves à la vapeur 5 minutes, sinon ébouillantez les 2 minutes.

Coupez et hachez l’oignon. Le faire revenir dans une poêle.

Ajoutez la sauce tomate, le gingembre et le curcuma.

Coupez le jambon en lanières et mettez le dans la poêle.

Versez les fèves, couvrez et cuire à feu doux 10 minutes.

Rectifiez l’assaisonnement et servez.

Et voilà simple, rapide et efficace, régalez vous 😉

Fèves et pain au levain maison

 

 

Cosses de fèves aux haricots rouges

Cosses de fèves aux haricots rouges

C’est la saison des fèves alors pour en profiter pleinement j’ai choisi de cuisiner deux recettes. Une avec les cosses que je vous partage ici : Cosses de fèves aux haricots rouges. Et une autre avec les fèves: Fèves à la sauce tomate et au jambon.

Fèves

Avec ces deux recettes je participe au défi cuisine organisé par recette de cuisine du mois de mars http://recettes.de/defi-fruits-et-legumes-de-saison.  Ce mois ci le thème est autour des fruits et légumes de saison. C’est d’ailleurs un peu mon défi de tous les jours car dans ma fabrique je cuisine essentiellement les fruits et les légumes de saison et si possible locaux. C’est ainsi que je soutiens les producteurs locaux et par ce biais là que j’oeuvre pour la protection de la terre.

Je n’avais jamais cuisiné de cosses de fèves et je n’ai pas été déçue. Pour que les cosses ne s’ennuient pas je les ai accompagnées de  haricots rouges. Au final nous avons une recette végétarienne, riche en protéines qui sont apportées par les haricots rouges. Ce plat est bon, chaleureux et réconfortant.

Si vous avez des doutes sur la façon d’éplucher les fèves, vous pouvez aller voir mon article sur comment préparer les fèves.

Cosses de fèves aux haricots rouges

 La recette des cosses de fèves aux haricots rouges pour 4 personnes il vous faut :
  • 500 g de Cosses de fèves.
  • 200 g de Haricots rouges secs (c’est meilleur et plus économique).
  • 400 cl de sauce tomate.
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.
  • ½ cuillère à café de gingembre en poudre.
  • ½ cuillère à café de curry en poudre.
  • ½ cuillère à café  de curcuma en poudre.
  • OU pour remplacer les épices pour pouvez mettre 1 cuillère à soupe de pâte de curry doux.
  • sel, poivre.

La recette :

La veille, faites tremper les haricots rouges dans un saladier rempli d’eau.

Le jour J, rincez les haricots rouges et faites les cuire 45 minutes à la vapeur ou 1 heure dans un grand volume d’eau frémissante.

Épluchez les cosses de fèves, ôtez les fils et hachez les en petits moreaux (j’utilise les ciseaux).

Dans une poêle faites chauffer une cuillère d’huile d’olive et ajoutez les cosses. Couvrez et laissez cuire pendant 15 minutes sur feu doux. Remuez pour ne pas que ça accroche.

Versez la sauce tomate dans la poêle, ajoutez les haricots rouges égouttés. Puis mettre les épices ou la cuillère de pâte de curry doux.

Remuez pour bien tout mélanger, couvrez  et laissez mijoter 20 minutes.

Rectifiez l’assaisonnement et servez.

Régalez vous 😉

Défi Fruits et légumes de saison

Les fèves, comment les préparer pour les cuisiner

Fèves

Toutes les semaines je vais faire mon marché de fruits et légumes à la ferme bio et cette semaine il y avait des fèves. La saison des fèves commence en mars et se termine en juillet suivant les régions. Les voici dans mon panier et c’est parti pour la cuisine 🙂

Fèves
Voici des fèves

Les fèves sont des légumineuses, elles sont originaires du moyen orient mais aujourd’hui on en trouve partout dans le monde. Les arbustes sur lesquelles elles poussent s’appellent  les fèves (ce n’est pas une faute de frappe , il ne devait  pas avoir d’idées pour  un autre nom 😀 ). Ils peuvent mesurer jusqu’à un mètre et donnent des fruits nommés les gousses ou cosses.

Gousse, cosse et fève

 

Les gousses sont tapissées d’une couche blanche et humide elles contiennent plusieurs graines vertes de forme ovale  et aplatie : les fèves . Elles sont revêtues d’une peau épaisse.

Fève et sa peau

 

Lorsque les fèves sont cueillies avant leur pleine maturité les graines sont très tendres et très petites. On les nomme : les fèvettes on peut les consommer sans les dérober  c’est à dire sans les débarrasser de leur peau. On les consomme en salade,  en croque en sel…

Ce qui n’est pas le cas pour les fèves plus grosses comme celles que j’ai ramenées du marché. Celles-ci nécessitent qu’on enlève leur peau et qu’on les ébouillante   entre 2 à 10 minutes suivant leur grosseur . On peut alors les déguster en salade, en potée, en purée.

Enfin on peut aussi les sécher et ainsi les consommer comme des haricots secs et les faire tremper 12 heures avant de les cuire.

fèves sans leur peau
Fèves débarrassées de leur peau prêtes à être ébouillantées

Pour préparer les fèves cela demande un peu de pratique mais le résultat en vaut la peine. Avec ce légume on peut préparer deux plats. Et ça c’est ce que j’aime, pas de gâchis tout se mange.  On peut donc cuisiner les cosses ou gousses et les fèves.

La préparation des fèves :

Rincez  les cosses puis épluchez  les pour libérer les fèves. Prenez une cosse avec vos doigts, cassez le sommet et tirez sur le fil sur toute la longueur comme ceci :

cosse épluchée

Ensuite insérez vos ongles dans la cosse dans le sens de la longueur et ouvrez la cosse pour délivrer les fèves:

Fèves dans leur gousse
Oh ! elles étaient bien cachées 😉

Faites ceci avec chaque cosse. Puis lorsque vous avez libéré toutes les fèves, enlevez les fils qui restent sur les cosses. Vous avez donc devant vous :

Préparation des fèves

La cuisson des fèves 

Les fèves :  Pour enlever la peau plus facilement, ébouillantez les 1 minute, passez les sous l’eau froid, attendre qu’elles refroidissent et ôtez la peau.  Ensuite vous pouvez les cuire à la vapeur 5 minutes, ou blanchies 1 minute.

Les cosses :  Il vaut mieux les cuisiner rapidement car elles ont tendance à noircir. Enlevez bien tous les fils et coupez les en morceaux. J’utilise les ciseaux c’est plus rapide. Ensuite pour les cuire à la vapeur comptez 15 minutes, ou blanchies 5 minutes, ou à la poêle 20 minutes.

Pour info dans  1 kg de fèves  vous avez environ 400 g de fèves avec leur peau et 500 g de cosses.

Je vous propose sur le blog une recette de fèves à la sauce tomate et au jambon et une avec  les cosses de fèves aux haricots rouges.

Et voilà, bonne préparation 😉

Porc au lait de coco et aux citrons bergamotes lacto-fermentés

Je vous propose aujourd’hui un plat mijoté de porc au lait de coco et aux citrons bergamotes lacto-fermentés. Pour la réaliser j’ai utilisé mes citrons Bergamotes lacto-fermentés que j’ai associés à un morceau d’échine de porc et du lait de coco. Vous pouvez remplacer les citrons bergamotes par des citrons mais il faut que les citrons soient eux aussi lacto-fermentés ou confit dans le langage courant. Cette recette est succulente et grâce à la lacto-fermentation des citrons bergamotes ce plat  nous apporte des probiotiques bons pour notre santé.

Cette recette est parfaite, elle est rapide à faire pour un super résultat. Vous pouvez la préparer la veille et la réchauffer le jour même c’est encore meilleur et tellement pratique quand on reçoit du monde, ou bien la préparer le jour même. La saveur des citrons bergamotes lacto-fermentés révèle l’onctuosité du lait de coco, la viande est fondante en bouche c’est un vrai régal.  C’est un plat qui plait aux petits comme aux grands.

Porc au lait de coco et citrons bergamotes lacto-fermentés

Pour la préparation du porc au lait de coco pour 4 personnes il vous faut:

 

  • 500 g de porc échine ou sauté de porc.
  • 20 cl de lait de coco.
  • 1 oignon.
  • 2 quartiers de citrons lacto-fermentés et un peu de jus du bocal.
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre.
  • poivre
  • huile d’olive
La recette:

Pelez et hachez  l’oignon .

Coupez l’échine de porc en morceaux.

Dans une cocotte à fond épais versez une cuillère d’huile d’olive et faites revenir l’oignon.

Ajoutez la viande et faites colorer sur toutes les faces pendant 5 minutes, mélangez régulièrement.

Ajoutez le gingembre, le poivre et versez le lait de coco.

Ajoutez les deux quartiers de citrons bergamotes lacto-fermentés et le jus puis remuez. Je ne sale pas car le jus des citrons lacto-fermentés est déjà salé et cela suffit pour assaisonner le plat par contre rien ne vous empêche d’en ajouter si vous trouvez que ce n’est pas assez relevé.

Couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 1 h 30. Surveillez le feu , la cuisson doit être douce il ne faut pas voir de gros bouillons dans la cocotte quand vous soulevez le couvercle. Sur ma plaque je  règle à 3. Plus la viande va cuire lentement plus elle sera fondante à l’inverse elle risque d’être caoutchouteuse ou sèche.

Porc au lait de coco et citrons bergamotes lacto-fermentés

Rectifiez l’assaisonnement si besoin et servez avec du riz, des pâtes, ou pourquoi pas du boulgour…

Régalez-vous 😉

 

 

Les gels douche sont-ils nocifs ? La liste INCI .

Flacons de gel douche

Quand j’ai commencé à réfléchir sur ma consommation de produits cosmétiques dont les gels douche, je me suis rendue compte que Je faisais confiance à tout le marketing mis en avant pour me pousser à l’achat (joli emballage, super odeur de vanille on en mangerait presque …).

J’étais loin de m’intéresser à la composition et incapable de distinguer quels ingrédients pouvaient être nocifs ou bénéfiques. Je ne me souciais absolument pas des répercutions environnementales.

Et puis les médias ont commencé à parler de substances douteuses contenues dans  nos cosmétiques et notamment les gels douche. Je me suis renseignée et au fil de mes lectures et de mes recherches sur internet j’ai pris conscience de la dangerosité de certains ingrédients.

A travers cet article je vais tenter de vous aider à décrypter la liste INCI (Internationnal Nomenclature of Cosmétic Ingrédients).  Cette liste est le récapitulatif de tous les composés contenus dans un produit cosmétique. Depuis 1998 chaque fabriquant européen est contraint d’afficher cette liste sur le flacon ou sur l’emballage afin de garantir une transparence envers les consommateurs. Je vous préviens  cette liste n’est pas toujours facile à déchiffrer et même incompréhensible voire imbuvable mais avec un peu de pratique on finit par s’y habituer.

les gels douche

les gels douche et leur liste INCI

Sur la liste INCI de la plupart des gels douche traditionnels on trouve en premier ingrédient de l’eau (aqua) à 80% ensuite il y a des tensioactifs à 15%, puis un épaississant texturant à 4 %. Et enfin pour les 1 % qui reste on trouve des parfums, des colorants, et des conservateurs.  

Les tensioactifs:

Les tensioactifs sont fabriqués à base de matiéres éthoxylées ils sont utilisés pour leur pouvoir détergent et moussant. Sur la liste INCI on les reconnait sous le nom de PEG , et aussi par leur terminaison en –eth (Sodium laureth sulfate)  ou –oxynol ( butoxynol …) ou encore     –ate  (polysorbate). Il y a aussi les quaterniums, et les polysilicones. 

Ces substances ne sont pas nocives pour l’humain cependant elles peuvent être irritantes. Si vous avez la peau sensible abstenez-vous. Ces tensioactifs sont fabriqués à partir de gaz toxique et cancérigène : l’oxyde d’éthiléne qui est peu dégradable. Donc pour l’environnement c’est nul 🙁

Les épaississants texturant:

Ce sont des agents de texture qui servent à donner de la tenue, un toucher agréable, une bonne consistance  au produit. Ils regroupent les antiagglomérants, les liants, les gélifiants, les solvants, les stabilisateurs…Ils sont composés de gomme, de polymère (polycarbonates), de silicone et de PEG.

L’utilisation de ces silicones et de ces polymères permet au fabriquant d’avoir un produit stable et bon marché. Mais pour le consommateur le silicone est un produit inerte qui permet de matifier la peau (crème de soin du visage) tout en masquant les défauts. Dans le shampoing et l’après- shampoing le silicone aide à démêler les cheveux  tout en les gainant mais il les étouffe ce qui  à la longue abîme et  alourdi le cheveux.

Au niveau environnemental le problème c’est que nous retrouvons ces silicones et ces polyméres dans la nature après  notre douche ceux-ci  sont peu  biodégradables il faudrait 500 ans pour qu’ils disparaissent de la nature. Ils bouleversent et perturbent l’écosystème. Certaines études ont montré la présence de silicone dans le foie des poissons.

 Les conservateurs:

Ils protègent la préparation et empêchent le développement de bactéries et autres champignons. Ils sont composés de molécules synthétiques. Ce sont les parabens, methylisotiazolinone, triclosan, phenoxyethanol.

Ils sont montrés du doigt depuis  quelques années  et accusés d’être des perturbateurs endocriniens, des allergènes et cancérigène.

Les colorants

Ce sont  des composés synthétiques dont parfois des colorants azoïques on les retrouve sous la forme de CI suivi de 5 chiffres. Ils sont accusés d’être cancérigène.

 Les parfums

Ils sont généralement synthétiques contenant parfois des phtalates. On les retrouve sous le nom de fragrance, parfum. J’en parle dans mon article  « Comment se parfumer au naturel sans produits chimique ».

Donc vous l’aurez compris les gels douche contiennent des ingrédients nocifs et polluants, qui n’ont aucun intérêt pour le confort et le bien être de notre peau. Ce sont des produits détergents avec tout un tas de substances chimiques potentiellement toxiques.

Pour info vous trouverez la liste des 185 produits toxiques cosmétiques faite par l’association UFC que choisir en février 2016  dans lesquels on été repéré des produits toxiques.

Il faut tout de même savoir que chaque produit est testé avant d’être commercialisé ce qui garantit qu’il ne soit pas toxique. Mais ce test n’est valable que pour un seul produit et on peut se demander quels sont les risques lorsque nous utilisons plusieurs produits en même temps qui contiennent quasiment les mêmes substances (les crèmes hydratante, les gels, les mousses à raser, les dentifrices… ). A ce jour il n’y a aucune étude réalisée sur l’effet cocktail et sur la nocivité de ces produits utilisés sur plusieurs années.

Face à ce constat il faut être vigilant et ne pas utiliser n’importe quel produit sous prétexte de la marque ou du prix. Il faut décrypter la liste INCI mais cela peut paraître fastidieux alors la meilleur alternative est de ne pas utiliser les gels douche traditionnels. Pour les inconditionnels du gel douche choisissez les bio, leur cahier des charges est plus strict et exclut les ingrédients toxiques. Mais pour moi  « le top du top » 😉  pour se laver sans produits toxiques et sans polluer la planète reste  le savon d’Alep  et les savons saponifiés à froid. Je vous en reparle bientôt 😉

Sources: slow cosmétique.com, Slow cosmétique le guide visuel, la vérité sur les cosmétiques, Emission France 5 « gel douche peau sensible s’abstenir  » 2005, passeportsanté.net, oleassence.fr.